Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 26 janvier 1924

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                                        Carmel de Lisieux

                                                                                                     le 26 Janvier 1924

                                                                                                          

Ma sœur chérie,

 

Je viens t'offrir mes vœux pour ta fête, tu sais que c'est Jésus que je te donnerai dans ma Communion du 29. Je lui demanderai de te combler de ses grâces et de te faire vite arriver là où il désire que tu sois, c'est-à-dire tout près de notre petite Thérèse.

Nous venons d'avoir la fête de notre chère "petite Mère" Je lui offrais des reliques enchâssées, il y avait entr'autres une lettre adressée au Père Roulland et qu'il m'avait confié pour la soustraire aux pieuses indiscrétions et à sa propre libéralité. Jusqu'ici toutes ses lettres ont passé en don et il a convenu que celle-ci aurait subi le sort de ses aînées si je ne l'avais pas gardée. Nous allons la lui rendre pour les Missions Etrangères ; ainsi, nous serons sûres et qu'elle est conservée et qu'elle est bien présentée. Il paraît que leurs reliques de martyres sont gardées d'une façon pitoyable. Le P. Taylor a voulu leur offrir un autel de marbre pour le Bienheureux Théophane Vénard avec, en regard, un autel pour notre Bse Thérèse. Les Pères ont préféré s'en priver en disant qu'ils avaient des martyrs bien aussi grands que Théophane Vénard et qu'il n'y avait pas de raison de faire passer les jeunes avant les vieux. Voilà ce que c'est d'avoir le choix, en étant si riches de Reliques !

J'ai fait aussi en trois ou quatre mouvements (deux jours avant la fête) des fleurs d'Arum. Nous en avions de si mal imitées que je me disais toujours : "oh ! si j'avais cinq minutes j'en ferais, moi, et elles seraient plus naturelles. C'est ce qui est arrivé, les sœurs n'en revenaient pas. Mais c'est une bluette et je suis toujours aussi pressée pour notre petite Thérèse. En emploie-t-elle des vies !!!

Maintenant, je vais repréparer des soies pour la dernière reconnaissance des reliques lors de la Canonisation, je n'en sors pas ! Nous t'envoyons un fragment de tissu ayant enveloppé les ossements, ne me demande par d'autres détails, c'est tout ce que je sais.

Monseigneur nous a confié ses reliques pour que nous les mettions dans une petite châsse, ce sont des ossements qu'on ne doit pas briser, ce qui fait que Mgr n'a vraiment aucun fragment à donner quand on s'adresse à lui. Il avait bien un certain petit ossement volé par le menuisier lors de la 1ère exhumation et qu'il avait réussi à se faire restituer, après menaces d'excommunication, je devais les disposer dans un reliquaire à pied comme le vôtre pour faire vénérer à la Cathédrale. Hélas ! ce petit ossement n'était tout bonnement que de la terre il n'a pu résister à l'épreuve de l'alcool. Ce qui fait que "le voleur a dû être volé" puisqu'il n'a pris que de la terre, c'est la 3ème fois que cela nous arrive, une des prétendues reliques données par cet homme...

Ma chère petite sœur, maintenant je vais te dire adieu jusqu'au Carême. Je t'embrasse de tout mon coeur comme je t'aime. Ta petite sœur

Sr Geneviève de la Ste Face

r.c.i.