Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 3 août 1924

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                   Carmel de Lisieux le 3 Août 1924

                                                                                                                    

Ma Léonie chérie,

 

Ta petite lettre de fête m'a fait un grand plaisir, embaumée comme toujours des roses de ton jardinet et de celles de ton coeur. Ce qui ne me fait pas plaisir c'est de voir que ta main est prise de frisson quand elle écrit, c'est le mal des écrivains ! ou plutôt un petit coup de cloches annonçant que nous vieillissons.

Heureusement que ma main à moi est encore alerte, car je peins en ce moment une nouvelle apothéose pour la Canonisation, c'est un petit tableau de 50 cm sur 60 cm peint sur un panneau d'acajou. Aussitôt que je l'aurai achevé et que j'en aurai pris la photographie je te l'enverrai, mais pas le tableau c'est trop difficile à emballer pour qu'il n'y arrive pas malheur, la peinture à l'huile collant toujours quand elle n'est pas très ancienne, on ne sait comment caler les tableaux pour qu'ils arrivent sans accident. Je ne sais ce que tu veux dire je n'ai rien envoyé à Rome. Peut-être veux-tu parler d'un la­vis de Sr Marie du St Esprit.

Pour ton livre, il vaut mieux que tu le gardes tel qu'il est ma petite Léonie. A la Canonisation on te donnera la dernière édition avec le titre de Sainte, plus complète sous tous rapports. Tu donneras le livre que tu possèdes aux missions ou vous le garderez dans les archives du Monastère en faisant disparaître les images que nous n'avons pas éditées et qui t'étaient personnelles (s'il y en a) ou bien tu nous le renverras, à nous. Je suis extrêmement pressée, ma compagne d'emploi part en Chine [Sr Thérèse de l'Enfant Jésus] et je ne pourrai me charger de ce travail que je crois d'ailleurs impossible à faire proprement.

Nous ne sommes pas du tout contentes du fameux médaillon brésilien, c'est un jeu de photographies indélicat et nous protestons, nous le connaissions déjà, on n'a pas le droit de nous sortir des affaires pareilles, cela vient d'indiscrétions regrettables.

Pour le livre dont tu me parles, je ne le connaissais pas mais on l'a dans la maison et il plaît beaucoup, je l'ai demandé aussitôt et je vais le lire, nous n'en avons qu'un seul exemplaire.

Ne le dis pas, car Mgr Grente a été charmant pour nous, mais nous ne goûtons pas beaucoup son discours (il n'a pas plu à Alençon). On s'attend à autre chose pour notre petite sainte "imitable".

Je crois, ma sœur chérie, avoir répondu à toutes tes questions, j'avais à t'en faire mais je ne me les rappelle plus, ce sera pour une autre fois. Je t'aime et t'embrasse de tout mon coeur. Ci-joint une carte reproduisant un sujet de "la Vie en images" colorié par Sr Marie du St Esprit.

Ta petite sœur, ton ancienne petite compagne d'infortune

Sr Geneviève de la Ste Face

r.c.i.