Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse - 20 avril 1924

+ Jésus

St Jour de Pâques 1924

[20 avril]

Ma petite sœur chérie,

Bonne et sainte fête de Pâques ! Encore un pas de fait vers la Pâque éternelle... nous touchons presque au port, réjouissons nous et tressaillons d'allégresse.

Que te dirai-je, ma petite sœur chérie qui puisse t'intéresser. Tu m'as demandé des nouvelles des 5 carmélites missionnaires. Nous ne les avons vues que peu de temps, elles paraissaient ravies de s'en aller si loin. Je ne comprends pas trop cette vocation lointaine à moins qu'on soit vraiment missionnaire c'est-à-dire allant de village en village pour baptiser les petits enfants et convertir les païens. Mais je trouve que dans le fond de nos cloîtres en France on peut aussi bien prier que dans l'extrémité de la Chine.

Enfin je parle comme les gens du monde qui trouvent aussi que nous serions plus utiles dans les œuvres extérieures que de passer notre vie à prier dans la solitude. Donc je laisse ce sujet puisque je n'y entends rien. Puisque les Annamites veulent être Carmélites il faut bien qu'il y en ait qui se dévouent pour elles.

Sais-tu que Sr Marie Thérèse va elle aussi partir à Saigon en Cochinchine et si Sr M. de l'Enfant Jésus à Hanoi ! (6 jours plus loin de traversée !) Elles s'embarquent au mois d'août, je ne t’en avais pas parlé parce que ce n'était pas complètement décidé mais Mgr a approuvé leur résolution, pour aider ces deux Carmels qui ont un extrême besoin de sujets européens pour former les Annamites.

Enfin j'espère que ces départs s'arrêteront là. Pour combler les vides le bon Dieu nous envoie 3 postulantes qui entreront le15 août et parmi elles la jeune sœur de Sr Jeanne de l'Eucharistie. Cette dernière est très aimée des Annamites, elle est maintenant Sous-Prieure, c'est une perle que nous avons donnée là-bas Cependant nous ne le regrettons pas puisque c'était son plus ardent désir.

Adieu petite sœur chérie, je t'avoue que maintenant tous ces évènements ne font que m'effleurer, je trouve que tout est si transitoire ici-bas. On ne peut se reposer sur rien, rien n'est stable Jésus seul demeure toujours le même, aussi je ne m'appuie que sur Lui seul...

Ton aînée qui t'aime tendrement

Sr. M. du Sacré Coeur

r.c.i.