Imprimer

Sr Françoise Thérèse à Sr Marie du Sacré Coeur - 12 octobre 1924

 

Sr Françoise Thérèse Martin à sa sœur Marie du Sacré Coeur

V+J !

De notre Mtère de Caen

ce 12 octobre 1924

Deo Gratias !!! mon aînée chérie, puisque tu es rendue à notre tendresse, tu peux te flatter de nous avoir fait une rude peur : enfin quand on est menacé de perdre un trésor, il nous est plus cher que jamais..

Te sachant en un si grand danger, je ne pouvais formuler que cette prière qui seule me calmait,(mon Dieu que votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel!)

Notre Mère bien aimée et nos petites soeurs, m'ont été si bonnes, si secourables en cette commune épreuve.

La lettre de ma Céline chérie, ma (sic) singulièrement touchée, tant elle est délicate et plus que fraternelle : dis lui pour moi un chaud merci, ainsi qu'à notre petite Mère si aimée, qui n'oubliait ses angoisses que pour ne songer qu'aux miennes.

Que le bon Dieu est donc bon ! de vous avoir données toutes trois à moi pourtant si indigne de ses faveurs signalées, remerciez l'en pour moi, qui ne peut (sic) ni ne sait (sic) le faire convenablement.

Ma petite soeur, plus chérie que jamais, j'attends une occasion pour t'envoyer les livres que tu réclames ; certes, nous ne demandons pas mieux que ces vilains portraits disparaissent, mais il faudra, s'il vous plaît, nous les rendre car nous y tenons beaucoup à cause que cette 1ère édition contient des détails précieux qui ne sont point dans les autres : sauf toutefois, l'histoire d'une âme, parue depuis la béatification, dont vous nous avez gratifiées de deux précieux volumes.

Mr Ménage va-t-il encore tous les samedis à Lisieux ? si oui, on lui confierait le paquet.

A Dieu, sommes nous, ma petite soeur bien aimée, laisse toi bien soigner afin de m'enlever tout inquiétude, ne te gêne pas non plus pour m'écrire, malgré le bonheur que j'aurais à te lire je crains trop de te fatiguer.

Je t'embrasse de tout mon coeur avec nos deux soeurs chéries, vous savez avec quelle tendresse, cela sent le Ciel.

Sr Fse Thérèse

D.S.B.