Imprimer

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse - 20 novembre 1887

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse.
20 novembre 1887


J.M.J.T.
Carmel Dimanche 20 Novembre 87
Petit Jouet chéri de Jésus,

Oh! que je prie pour toi! Le sens-tu? Ecoute, ma chérie, quoi qu'il arrive, sois bien sûre que tu es la
petite privilégiée du Saint Enfant Jésus. Sais-tu pourquoi je dis cela? Eh bien c'est parce que le petit
Jésus n'envoie jamais que des croix à ses bien aimées.... A ceux qui ne l'aiment pas tout à fait, Il donne
des roses, ceux qui ne l'aiment pas tout à fait ne l'aimeraient plus du tout sans cela... Comprends-tu?
Oh! qu'elle est heureuse la petite balle dont personne ne veut se servir que Jésus seul! La petite balle
qui ne veut trouver son plaisir que dans le plaisir de son Petit Maître adoré! Oui elle est bien heureuse
cette petite balle-là!...
Chérie, je ne sais pourquoi je viens d'écrire ces lignes, car je n'ai reçu aucune nouvelle et ne sais même
pas le jour de l'audience……………………………………………………………………..
Aussitôt que je l'apprendrai je t'écrirai de nouveau (regarde à Florence, Pise et Gênes poste restante).
Tu vois de bien belles choses à Rome, n'est-ce pas? Est-ce que tout cela ne te fait pas rêver davantage
la vertu et le Ciel? Pense que la sainteté est synonyme de souffrance, pense que le petit cœur déchiré
par les épines est plus près mille fois du Cœur de l'Enfant Jésus que le cœur rempli de joie, même de
joie sainte. Ce n'est pas notre contentement qui contente notre Jésus mais la générosité à nous priver de
tout contentement pour le contenter...
« - O ma petite balle chérie, dit le Saint Enfant Jésus, ne crains rien, tu es bien en sûreté dans mes
petites mains, en attendant le Carmel, fais ta retraite dans mon Cœur. Ne t'éloigne pas de moi car tu es
le jouet que je préfère à tout. Veux-tu me permettre de m'amuser toujours de toi? - Et j'entends la petite
balle qui répond en bondissant: - Jésus, Jésus, OUI, OUI, toujours!
Adieu, ma petite âme à moi... dans la joie et dans la tristesse tu trouveras mon cœur pour se réjouir ou
pleurer avec toi.
J'espère recevoir bientôt une lettre de Rome. Que va-t-elle m'apprendre? Mais je n'attends rien et ne
veux rien que la Volonté du Maître chéri de ma petite balle.
A bientôt! Tout passe, tout, tout excepté l'amour de Jésus pour Thérèse et l'amour de Thérèse pour
Jésus !....
Agnès de Jésus
Notre Mère bien aimée est en retraite, elle prie pour son enfant du cœur.