Imprimer

De sœur Agnès de Jésus à Céline - 9 novembre 1887

De sœur Agnès de Jésus à Céline 9 novembre 1887

 

J.M.J.T.9 Novembre(matin)

Mon petit Célin,

Si tu savais comme tes deux petites lettresnous ont fait plaisir. Ne crains rien, le bon Dieu bénira ton dévouement et ton amour filial.

Oui, réjouis-toi de ton voyage à cause des sanctuaires bénis que tu visiteras, le reste compte peu aux yeux de Dieu, pourtant tu peux encore lui offrir les petites joies humaines qui te sont ménagées, par exemple dans la vue [1v°] des beaux tableaux, c’est bien permis... Si tu savais ma chérie comme il est bon le bon Dieu.

Prie bien pour nous, pour Léonie ( à la Visitation de Caen depuis le 16 juillet) ! Oh ! que tu es heureuse de pouvoir t’agenouiller aujourd'hui dans la petite maison de la Sainte Vierge (à Lorette) ! Demande-lui de t'aider à mépriser de plus en plusla terre et tout ce qui passe, elle ne te refusera rien.

Adieu mon petit voyageur, mon pèlerin chéri, en dépit de la distance je t'embrasse de tout mon cœur.

Ta petite marraine ! (de confirmation)

Agnèsde Jésus

r.c.ind.