Imprimer

De Mère Marie de Gonzague à Thérèse - 11 novembre 1887

De Mère Marie de Gonzague à Thérèse.
11 novembre 1887


J.M.J.T.


Ma Thérésita de Jésus,
Le Jésus de Thérésita est tout heureux du bonheur de sa fiancée! oui, confiance, enfant chérie de mon
cœur; tout ce que Jésus veut est marqué du sceau de la croix et il ne faut pas traîner cette croix mais
la porter! plus vous irez, trésor d'enfant, plus vous comprendrez tout ce que la grâce de la vocation,
que Jésus vous a donnée, mérite de sacrifices pour son amour..... Monseigneur (Mgr Germain)
sera à la réunion au Vatican, ne vous laissez pas intimider et faites ce que vous allez pouvoir pour
aller à confesse à Mr Révérony; et ensuite mettez le tout sous la protection des Saints apôtres avec
espoir, confiance et tout ira pour la plus grande gloire de Dieu et votre plus grand bien, enfant de nos
tendresses; nous avons hâte de savoir si vous avez reçu les trois lettres envoyées à Venise, à Lorette
et à Rome ? il nous semble être avec vous dans la ville éternelle; nous ne vous quittons pas, Père
incomparable, et enfants si chers à nos cœurs, et l'éloignement nous fait penser plus que jamais à la
réunion de la ville du ciel !!!
En attendant le cœur ne comprend pas l'espace et il est avec vous, là où vous êtes!! Je vous bénis, je
vous chéris, et la Trinité du Carmel s'unit à et embrasse la Trinité de Rome.
Votre Mère
M. de Gonzague.
Je suis toute heureuse des deux feuillets de mes deux enfants chéries!... Un grand merci de mon cœur
de mère.