Imprimer

De Mme Guérin à Mme La Néele. Septembre (?) 1897. Fragment.

 

De Mme Guérin à Mme La Néele. Septembre (?) 1897. Fragment.

 

(...) moment que tu comprends que nous ne pouvons pas nous absen­ter cette semaine.

Ta Mère qui te chérit
C. Guérin

Nos amitiés à Mme Mouton. Je n'ai pu trouver de petits pois nou­veaux pour faire de la purée à Thérèse. C'est passé. Je voulais demander au Docteur si je pouvais remplacer par des flageolets en purée. Je n'ose le faire sans son avis, craignant que ce ne soit trop lourd.

Retour à la liste des correspondants