Imprimer

De Léonie à sœur Geneviève (fragment). 9 juillet 1896.

 

De Léonie à sœur Geneviève. 9 juillet 1896.


fragment

 

La Musse, 9 Juillet 96

(...)

     Plus que vingt jours à passer ici, je n'en suis pas fâchée, mais je ne m'ennuie pas cependant, parce que je me suis fait la même vie qu'à Lisieux et puis nous nous promenons beaucoup. Francis est intrépide et Jeanne a peur de tout, comme tu sais, alors la croix et le renoncement je les trouve partout, heureusement. Jésus fait cela pour m'unir plus intimement à Lui, je comprends toutes ses recherches d'amour, mais toujours et sans me révolter, je me plains trop souvent, surtout intérieurement.

         Hier Mme Maudelonde m'a invitée au mariage de Marguerite (en réalité Hélène Maudelonde, qui épousera le 4 août Jules Houdayer, avocat à Lisieux) d'une manière très gentille, affectueuse même, ma tante va se charger de lui répondre car je suis bien décidée à n'y pas aller.

De plus en plus, sœur chérie, je vois le néant de tout ce qui passe et cela me fait du bien et me détache petit à petit; mais j'ai toujours ce fond de tristesse que je ne peux surmonter complètement. Tout en me sentant pour le moment là où Dieu me veut, je souffre, et même beaucoup, mon exil me paraît long... Jésus tout seul en connaît la fin. [p. 25] Je sais bien que ma Céline va me comprendre.

Quand tu m'écriras, ma chérie, donne-moi bien exactement des nouvelles de ma petite Thérèse, ne me cache rien, je t'en prie, je veux tout savoir.

(Léonie avait déjà demandé à Thérèse dans sa lettre du 1er juillet : « surtout, dis-moi la vérité exactement ». Mais cette lettre avait été interceptée par les sœurs de Thérèse. On peut penser que la réception par sœur Geneviève, le 10 juillet, de cette protestation de Léonie, amena Céline à exhumer de sa cellule la fameuse lettre du 1er juillet. Et c'est peut-être à cette occasion qu'une sœur (Marie-Philomène ?) rencontra Thérèse, le visage coloré, et disant avec une évidente contrariété : « Je ne compte pour rien dans la famille!» cf. DE, 550).

Retour à la liste des correspondants