Imprimer

De Léonie à Céline - 21 août 1892.

De Léonie à Céline. 21 août 1892. 

Lisieux 21 Août 92

Ma bien aimée petite sœur,

Je viens parler un peu avec toi, uniquement pour te donner des nouvelles de papa. Il se porte bien, il est très gai ces jours-ci et se réjouit de vous voir tous revenir mardi.

Demain pour son anniversaire, nous mangerons un canard rôti et un gâteau.

Je suis allée seule à  la grand'messe parce que Maria, notre bonne, est toujours un peu souffrante, à cause de cela je l'ai envoyée à la Messe de 11 h 1/2 à St Désir. Toi, ma chère Céline, vas-tu me revenir tout à fait bien portante ? J'espère que oui. Vois-tu, je ne m'ennuie pas du tout parce que je pense que tu es heureuse, que tu te reposes un peu de toutes tes fatigues ; cela nous est nécessaire de prendre quelques vacances, j'en ai eu la preuve pendant les huit jours que j'ai passés à Caen ; je vais tout à fait bien depuis.

J'ai reçu une carte de M. Ducellier, il l'a envoyée à l'adresse de papa. Ce bon prêtre est nommé curé doyen de Trévières.

Je suis obligée de te quitter, petite sœur chérie, pour aller aux Vêpres, car pendant les vacances surtout, les Eglises sont bien désertes.

Avant de terminer ma lettre, je veux te dire que tes ennemies, les araignées, sont à la mode à Trouville ; Hélène en a vu une hier sur le chapeau d'une dame. Quelle horreur !

Ma Céline chérie, je te prie de bien embrasser tout le monde pour moi, en particulier ma petite Marie, je lui souhaite un très bon anniversaire (le 22 août, Marie Guérin a 22 ans).

Ta sœur qui t'aime tendrement et te dit à bientôt

Léonie

Retour à la liste des correspondants