Imprimer

LT 101 - A Céline - 31 Décembre 1889

 

J.M.J.T.
Jésus
  Le 31 Décembre 89.
Ma Céline chérie,
 
C'est toi qui as mon dernier adieu de cette année !... Dans quelques heures elle sera passée pour toujours... elle sera dans l'éternité !...
                Puisque ma Céline est dans son dodo, c'est à moi d'aller la trouver pour lui souhaiter une bonne année...
                Te rappelles-tu autrefois ?... L'année qui vient de s'écouler a été bonne, oui elle a été précieuse pour le ciel, puisse celle qui va suivre lui ressembler !...
                Céline, je ne suis pas étonnée de te voir dans le lit après une pareille année, à la fin d'un jour comme celui-là il y de quoi se reposer !... Comprends-tu ?... Peut-être l'année qui va commencer sera-t-telle la dernière !!! ah ! profitons, profitons des plus courts instants, faisons comme les avares, soyons jalouses des plus petites choses pour le bien-Aimé !... Notre jour de l'an est bien triste cette année... c'est le coeur rempli de souvenirs que je vais veiller en attendant minuit... Je me rappelle tout... maintenant nous sommes orphelines, mais nous pouvons dire avec amour «Notre Père qui êtes aux Cieux». Oui, il nous reste encore l'unique tout de nos âmes !...
                Encore une année de passée ! Céline ! elle est passée, passée, elle ne reviendra jamais ; comme cette année a passé notre vie aussi passera et bientôt nous dirons : «Elle est passée», ne perdons pas notre temps, bientôt l'éternité luira pour nous !... Céline, si tu veux, convertissons les âmes, il faut que cette année nous fassions beaucoup de prêtres qui sachent aimer Jésus !... qui le touchent avec la même délicatesse que Marie le touchait dans son berceau !...
 
Ta petite Soeur Thérèse de l'Enfant Jésus
de la Ste Face
nov.carm.ind.
 
                Je souhaite aussi une bonne année à Lolo mais je crois bien que je la verrai !... Remercie beaucoup mon oncle et ma tante, dis-leur que je suis bien touchée de tous leurs cadeaux, remercie aussi beaucoup Jeanne et Marie, elles sont vraiment trop gentilles.