Imprimer

LT 81 - A Céline - 23-25 janvier 1889

23-25 (?) janvier 1889

J.M.J.T.         Jésus et sa croix !...

Soeur chérie,

 

Oui, chérie de mon coeur, Jésus est là avec sa croix ! Privilégiée de son amour il veut te rendre semblable à lui, pourquoi t'effrayer de ne pas pouvoir porter cette croix sans faiblir ? Jésus sur la route du calvaire est bien tombé trois fois, et toi, pauvre petite enfant, tu ne serais pas semblable à ton époux, tu ne voudrais pas tomber 100 fois s'il le faut pour lui prouver ton amour en te relevant avec plus de force qu'avant ta chute !...

Céline... il faut que Jésus t'aime d'un amour particulier pour t'éprouver ainsi. Sais-tu bien que j'en suis presque jalouse ? A ceux qui aiment plus il en donne plus, à ceux qui aiment moins il en donne moins !...

Mais tu ne sens pas ton amour pour ton époux, tu voudrais que ton coeur soit une flamme qui monte vers lui sans la plus légère fumée, fais bien attention que la fumée qui t'environne n'est que pour toi ; pour t'ôter toute la vue de ton amour pour Jésus, la flamme n'est vue que de lui seul, au moins alors il l'a tout entière, car pour peu qu'il nous la montre un peu, vite l'amour-propre vient comme un fatal vent qui éteint tout !...

Tu me fais en ce moment l'effet d'une personne qui est entourée de richesses immenses... la vue se perd à l'horizon... Cette personne veut tourner le dos parce que, dit-elle, trop de richesses la gêneraient, elle ne saurait qu'en faire, mieux vaut les laisser perdre, ou bien prendre par un autre !... Cet autre ne viendra pas, car ces richesses sont préparées pour la fiancée de Jésus... et pour elle toute seule !... Dieu tournerait le monde pour trouver la souffrance afin de la donner à une âme sur laquelle son divin regard s'est fixé avec un amour indicible !...

Que nous font, à nous... les choses de cette terre... Serait-ce notre patrie que ce limon si peu digne d'une âme immortelle... et que nous importe que de chétifs hommes coupent les moisissures qui poussent sur ce limon, plus notre coeur est au Ciel, moins nous sentons ces piqûres d'épingles...

Mais ne crois pas que ce ne soit une grâce et une grande de les sentir car alors notre vie est un martyre et un jour Jésus nous donnera la palme. Souffrir et être méprisé ! quelle amertume mais quelle gloire ! Voilà la devise du Lys-immortelle !... Nulle autre ne saurait lui convenir. Mon coeur te suit dans la noble tâche que Jésus t'a confiée. Tu n'es pas Soldat mais Général... Souffrir et encore et toujours... Mais tout passe.