Imprimer

De Mère Marie de Gonzague à M. Guérin - 10 décembre 1987

De Mère Marie de Gonzague à M. Guérin.
10 décembre 1987


J.M.J.T.
10 Décembre 87.

Monsieur,
Je crois sincèrement que la lettre de notre chère Thérèse va produire mauvais effet, Monseigneur va
la renvoyer à notre Supérieur et je suis convaincue que ce dernier se prononcera formellement ; il eût
mieux été, je pense, que la demande adressée à Sa Grandeur pour savoir la décision prise, fût faite par
une autre voie; soit demande de vive voix, soit par un mot de vous, Monsieur, poussé par la grande
inquiétude de la chère enfant sur l'espoir ou la déception qu'elle doit avoir.
Pardon, Monsieur, de ce griffon, je vous dis ma pensée pendant.que l'ange est au parloir.
Je crains fort Mr le Supérieur entêté; pour vous seul ce mot ; on ne connaît vraiment pas la raison de
l'enfant.
Mes plus profonds hommages en Jésus
Sr Marie de Gonzague
r.c.i.

Retour à la liste des correspondants