Imprimer

De Marie Guérin à son père - 16 juin 1886.

De Marie Guérin à son père. 16 juin 1886.


Mon cher petit Père

Je ne veux pas laisser partir la lettre de Jeanne sans te dire un mot du bonheur que j'ai éprouvé en voyant la maison. Elle est charmante, je suis déjà habituée complètement, le jardin est bien plus grand que je ne pensais, il y a de la place pour jouer une partie de volant. Je me plais beaucoup dans ma chambre d'où j'ai une vue magnifique, ce matin, je m'amusais, dans mon lit, à regarder la mer. Nous avons été faire une visite à Louise Bellanger (Louise Bellenger (future Mme Périn) fut compagne de communion de Thérèse le 8 mai 1884, faisant alors elle-même faisait sa seconde communion.) qui a été très gentille pour nous, elle va bien mieux. Le papier me manque, mais il m'en reste toujours assez pour te remercier et te dire tout ce que ta petite fille peut trouver de meilleur dans son coeur. Reçois une [2 v° tv] grande part de mes baisers. N'oublie pas toute la famille. Comment va bonne maman ?

Ta petite fille

Marie

Retour à la liste des correspondants