Imprimer

LT 49 - A soeur Marie du Sacré-Coeur - 12-20 mai 1888

12-20 mai 1888

La Solitaire du Coeur de Jésus a fait un bien doux plaisir à sa petite fille, elle a lu dans son coeur !... Jésus parle donc quand on est en retraite ?... Je suis tellement embaumée de votre petit mot et de la façon si charmante qu'il m'a été présenté que je ne puis m'empêcher d'y répondre ce soir, bientôt la cloche va sonner, elle son

J'ai interrompu mon petit mot juste au moment où j'aurais voulu en dire bien long...

La vie est pleine de sacrifices, c'est vrai ! mais quel bonheur ! ne vaut-il pas mieux que notre vie qui est une nuit passée dans une mauvaise hôtellerie se passe dans un hôtel tout à fait mauvais que dans un qui ne l'est qu'à moitié...

Si vous saviez combien je vous AIME. Quand je vous rencontre, il me semble que vous êtes un ange... Vous qui êtes un AIGLE appelé à planer dans les hauteurs et à fixer le soleil, priez pour le petit roseau si faible qui est dans le fond de la vallée, le moindre souffle le fait plier. O priez pour lui le jour de votre profession !

Demandez que votre petite fille reste toujours un petit grain de sable bien obscur, bien caché à tous les yeux, que Jésus seul puisse le voir ; qu'il devienne de plus en plus petit, qu'il soit réduit à rien...

Pardonnez-moi tous les chagrins que je vous ai faits, si vous saviez combien je me repens de vous avoir dit que vous m'appeliez trop souvent... Oh ! après votre profession jamais je ne vous ferai de peine... Adieu !... Pardonnez-moi...

Priez pour votre petite fille à VOUS.

J'ai fait sécher précieusement votre petite violette.

 

 

Retour à la liste des correspondants