Imprimer

Sr Agnès à Marie MSC - 3 octobre 1885 (?).

Sr Agnès à Marie MSC . 3 octobre 1885 (?).

 

C'est pour toi, ma petite soeur bien aimée, que pour la première fois j'ai pris la plume dans la nouvelle petite cellule que j'habite depuis hier. Si tu savais toutes les réflexions que ce changement m'a fait faire. Hier soir je ne pouvais m'endormir tant mon coeur était rempli de pensées.

Sais tu ce que je puis voir de cette cellule : seulement deux peupliers…(Ces arbres se trouvent alors dans le jardin Fleuriot. La cellule de soeur Agnès donne donc sur le préau, vers le nord. On aperçoit le sommet des frondaisons par dessus le toit de l'autre aile du cloître, en face). Oh ! que cette simple vue m’a déjà fait de bien à l’âme.

Je pense à nous deux, il me semble voir ainsi nos coeurs se détacher de toutes les choses d'ici bas pour s'élever à Dieu. Il y en a un plus petit, c'est moi, il est un peu plus près du Carmel, l'autre a l'air de le suivre. Et ce qui est charmant, c'est que le moindre souffle de vent ne peut balancer l'un sans que l'autre s'agite lui aussi. Quel délicieux mystère pour deux âmes aussi Soeurs que les nôtres.

Ce petit mot est pour toi seule, l'autre pour tous.

Retour à la liste des correspondants