Imprimer

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Céline et Thérèse - 20 novembre 1887

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Céline et Thérèse.
20 novembre 1887


Mes petites chéries, je n'ai pas le temps de vous écrire. Vos lettres nous font bien plaisir. Que ma
Thérèse ne se lasse pas d'être la balle de l'enfant Jésus. II fera si bon un jour rouler au Ciel, on y sera si
bien! Mais en attendant il faut pour le gagner pierrotter un peu sur la terre dans les chemins rocailleux.
Que la petite balle ne se dégonfle pas. Cela ferait pleurer le petit Jésus qui l'aime tant.
M. du S.C.

Retour à la liste des correspondants