Imprimer

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Céline - 27 juillet 1888.

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Céline. 27 juillet 1888.

 

Source: afs 13,4 x 10,3 cm. Daté par sœur Geneviève.

Vendredi

Ma petite Céline,

C'est bien une cuiller à bouche d'eau des Jacobins qu'il faut donner à papa mais pas dans autre chose que dans un verre d'eau sucrée (un verre ordinaire) tu lui en donneras trois jours de suite chaque matin et sicela ne lui fait rien tu me l'écriras, je t'enseignerai autre chose... Si tu reçois ce petit mot ce soir, comme ce matin tu ne lui as donné qu'une cuiller à café d'eau des Jacobins, redonne-lui-en une encore aujourd'hui et cela comptera pour un des trois jours, sinon fais comme je [v°1 te dis. Je t'envoie en même temps une notice, ne la perds pas elle pourra te servir.

N'envoie aucune des choses qu'on t'a demandées, justement le père d'une de nos sœurs dont je vous parlais ce matin, qui a 98 ans, est sur le point de mourir et nous ne fêterons pas Sainte Marthe. (M. Guéret, père de sœur Saint-Stanislas, mourra en effet le 30 juillet).

Nous jeûnons de gadèles (groseilles)... que je me repens de t'avoir dit de ne pas nous les garder toutes. Nous sommes si nombreuses, cela passe si vite. Les nôtres sont presque finies. Enfin l'année prochaine rappelle-toi que c'est pour le Carmel, tout... Je compte quand même sur les gadèles demain dans la journée pour que nous ayons le temps de les éplucher.

A bientôt mon Célin, soigne de ton mieux ce bon petit Père. C'est une belle et glorieuse tâche…

M. du S.C.

Retour à la liste des correspondants