Imprimer

De Marie Martin à Pauline - 9 juillet 1873.

De Marie Martin à Pauline. 9 juillet 1873.

 

                                      Chère petite Pauline,

   Te voilà donc arrivée au beau jour de ta seconde Communion  (le jeudi 10 juillet). Je voudrais bien être auprès de toi en ce moment, mais puisque je ne le puis (elle était à peine guérie de sa fièvre typhoïde), je vais du moins m'unir à toi dans mes prières. Ne m'oublie pas non plus ma petite Pauline pense à ta sœur aujourd'hui  et prie Dieu pour qu'elle devienne bonne.

[1v°] Voilà les grandes vacances qui approchent quelle joie n'est-ce pas de te retrouver au milieu de nous, que je serai contente de te revoir mon petit Paulin.

Nous arrangeons ton jardin pour le jour que tu arriveras nous y plantons beaucoup de reines-marguerites pensant que cela te fera plaisir.

Je vais maintenant te conter une histoire qui m'est arrivée tout dernièrement. J'étais au pavillon avec maman et je cueillais des fraises avec Léonie et Céline. Je me promenais tranquillement dans les allées, lorsque je vois sauter quelque chose, je me baisse, je remue un fraisier et quel ne fut pas mon étonnement [2r°] en voyant une grenouille sauter sur moi. J'ai fait de beaux cris je t'assure ‑et je me promets bien maintenant de ne pas, si bien chercher dans les fraisiers car j'ai été fameusement attrapée Enfin j’en suis quitte pour ma peur.

Ma sœur M. Gertrude  m'a envoyé une lettre tu lui diras de ma part que cela m'a fait grand plaisir et qu'elle m'a vivement intéressée.

Nous sommes allées nous promener dimanche à la campagne nous avons eu beaucoup de plaisir à courir les champs et quoique nous soyons sortis assez tard nous avions grand chaud.

C'est la dernière lettre que je [2v°] t'écris d'ici les vacances, en t'en  venant, tu feras bien de me rapporter mon carnet si cela ne te gêne pas.

Adieu mon petit Paulinot à bientôt en attendant je t'embrasse comme je t'aime, c'est‑à-dire de tout mon cœur. Bien des choses de ma part à Edith et à Renée

Ta sœur affectionnée

M. Martin

[1r° tv] Marie à Pauline sa petite sœur qu'elle aime bien  

Retour à la liste des correspondants