Imprimer

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin - 12 avril 1887.

 

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin 12 avril 1887.

 

(L’évangile dont parle sœur Marie du Sacré-Cœur se lisait alors le mercredi de Pâques).

Mon cher petit Père,

Je te trouve si bon que je ne sais comment te remercier. Quand j’ai vu arriver les chiques (bonbons de sucre d’orge) dès ce soir, cela m’a tant touchée que je ne puis m’empêcher de venir te le dire. Tu es bon, mille fois bon pour ta perle fine et ton diamant. Et de pis en pis elles veulent briller et se perfectionner pour réjouir ta vie, être ton rayon de soleil.

Ce soir c’était moi qui faisais la lecture au réfectoire, comme je lisais l’Evangile de demain où N. S. apparaît à ses apôtres mangeant avec eux un poisson rôti (Jn 21, 1‑14. Le Carmel avait gardé la coutume de servir, le mercredi de Pâques, du poisson grillé, en souvenir de celui que le Seigneur ressuscité avait préparé pour ses apôtres, sur un feu de braise, au bord du lac de Tibériade). . . . [1 v°] Notre Mère m’a arrêtée au milieu de ma lecture pour dire à toutes que demain le poisson rôti était fourni par toi. Ainsi demain mon petit Père chéri tu feras pour nous ce que Jésus a fait autrefois pour ses chers apôtres. Il était bien bon pour eux !. . . Et toi aussi pour nous !… Il aimait bien St Pierre le pêcheur ! Un jour Il lui a fait prendre une pêche si abondante que son filet menaçait de se rompre. . . Mais St Pierre n’est pas tout seul privilégié, je connais, moi un autre vieux pêcheur qu’Il aime autant que St [2 ro] Pierre, et ses pêches toujours renouvelées, sa charité pour nous ! comme elle est bénie par Lui. Heureuses pêches ! ! Oui le filet aussi est tout prêt de se rompre. Jésus n’y tient plus d’amour. Jésus aime tant son vieux pêcheur à Lui, qu’Il lui demande en retour tout le trésor de sa barque, ses enfants pour Lui !. . .

Ah ! il ne peut lui faire un plus grand honneur. Il ne peut mieux lui dire combien Il le chérit, aussi comme le vieux pêcheur comprend ce langage de son Maître ! Comme il ressemble bien à St Pierre [2v°] comme il court au rivage ! Comme il s’écrie avec St Jean : « C’est le Seigneur ! »

Et comme le Seigneur le bénit et là-haut le comblera de gloire.

Le diamant du vieux pêcheur

M. du S. Cœur

 

Retour à la liste des correspondants