Imprimer

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin - 14 août 1887.

 

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin 14 août 1887.

 

Mon petit Père chéri, voudrais-tu dire à Céline et à Thérèse que je serais bien heureuse si elles écrivaient un petit mot à notre Mère pour demain. Elle s'appelle Marie c'est sa fête, pas sa tout à fait vraie fête mais ça ne fait rien. Au Carmel on n'y regarde pas à deux fois pour fêter, au Carmel c'est toujours fête. Tu sais bien qu'autrefois nous disions cela: « elles fêtent toujours au Carmel!... » C'est vrai. Ce qui prouve que nous ne penchons pas vers la tristesse: « L'âme du juste est un festin perpétuel».

Je crois mon petit Père bien aimé, qu'à cette table bénie tu n'es pas un des derniers convives. Que le bon Dieu te comble encore autant que tu le mérites.

Sr Agnès de Jésus qui est peintre artiste en miniature et peintre en bâtiments à l'occasion a écrit dans la cellule de notre Mère ce beau passage des psaumes : - Le Seigneur conduit le juste par une admirable voie; Il lui sert d'ombrage durant le jour et Lui tient lieu de la lumière des étoiles durant la nuit.

Tout ce que je vois de beau je trouve que cela te convient...            .

Ton diamant e

M. du S.Cœur

Retour à la liste des correspondants