Imprimer

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin - Deuxième semestre 1887 (?)

 

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin Deuxième semestre 1887 (?)

 

Merci mon petit Père chéri ! Merci, merci ! Encore du bon poisson. . . Tu nous combles par trop. Notre Mère en est touchée et ton diamant en a presque les larmes aux yeux. Comment te rendre tout ce que tu fais pour nous ? En devenant des saintes. . . Oh ! c’est à ce titre-là auquel nous aspirons toutes, tes filles du cloître comme les deux qui restent dans le monde. Mais hélas on ne devient pas saint en un jour, la vie [v°] est un combat continuel et comme le répétait souvent notre chère petite mère : «Pourquoi cherchez-vous le repos puisque c’est pour le travail que vous êtes né. »

 

Mais le repos viendra car nous sommes nés aussi pour le bonheur et la félicité du ciel…

Sr Madeleine (Sœur Madeleine du Saint-Sacrement) est ravie, elle nous sert des portions dignes de « la Mère Fanchon ». Cela tient de la place ! » et il n’y a point le petit soulier de l’enfant.

Ton diamant

Retour à la liste des correspondants