Imprimer

De Marie Martin à ses parents - Le 1er janvier 1868

De Marie  Martin à ses parents

(Marie est alors demi-pensionnaire à la Providence d’Alençon, ainsi que Pauline)

 

         Mes bons parents

Combien votre petite fille est heureuse de pouvoirs, au commencement de cette nouvelle année, de vous exprimer toute la reconnaissance pour les innombrables  bienfaits don vous ne cesser d’entoure mon enfance. Oh oun(oui)cher Père  et Mère bien-aimée votre enfant sent profondément tout ce qu’elle vous doit, aussi combien elle vous en remercie et avec quelle ferveur elle prie Dieu de vous laisser bien longtemps encore à son [1 v°] amour filial

                Votre affectionnée petite fille

                         Marie Martin

                 Le 1er janvier 1868

Retour à la liste des correspondants