Imprimer

De sœur Marie du Sacré Cœur à Céline - 5 avril 1889,

De sœur Marie du Sacré Cœur à Céline. 5 avril 1889,

 

Ma petite Céline, je viens de recevoir une lettre de mon oncle qui n'est pas content que tu ne viennes pas à Lisieux, il dit que c'est absolument nécessaire et que rester calfeutrées comme vous êtes; toutes deux n'est pas bon pour votre santé. Viens demain, tu passeras la journée du Dimanche (7 avril) avec eux, il ne faut pas leur faire de peine. J'ai eu tort de t'approuver. Si papa se trouvait plus malade, on pourrait t'envoyer une dépêche de là-bas. Ce sera la dernière fois que tu nous verras au parloir, on va débâtir (la maison du Tour).

A demain, mes chères petites sœurs. Ne parle pas à mon oncle de l'interdiction, il m'a expliqué ce qu'il voulait faire.

Je vous embrasse bien fort comme je vous aime

M. du S. Coeur

Retour à la liste des correspondants