Imprimer

Du Père Roulland à Mère Marie de Gonzague. 16 juillet 1896.

 

Du Père Roulland à Mère Marie de Gonzague. 16 juillet 1896.

 

R.A. (Reine des Apôtres », que les Missions Etrangères de Paris aiment invoquer sous ce titre. Thérèse va le reprendre dans sa poésie PN-35)

 

N.D. du Carmel                                   +

 

Ma bonne Mère,

       Je vais quitter ma famille : je passerai à Lisieux vers 11 h du soir, aujourd'hui vendredi(Le P. Roulland écrit bien le jeudi 16 juillet (fête de N.D. du Mont-Carmel) comme le prouvent les tampons de l'enveloppe : Balleroy 26 JUIL 96 / Lisieux. Mais il se situe par rapport à la destinataire.): je vais envoyer ma bénédiction à vous, et à ma sœur en Jésus. Si je la voyais je la gronderais, car je crois que malgré mes protestations elle a pris pour elle les peines et me laisse les consolations. En effet j'ai reçu de la part de tous les marques de la plus vive sympathie. Ma mère [lv°] continue d'être admirable de résignation : j'ai une tante presque mère qui commence à se résigner à la volonté de Dieu, mais ce que je suis heureux d'apprendre à ma sœur Thérèse de l'enfant Jésus, c'est que nous avons commencé notre apostolat. L'âme qui m'est la plus chère au monde, l'âme de mon père est réconciliée avec son Dieu : il y a bien longtemps qu'il ne s'était approché de la Ste table et le jeudi 9 je lui ai donné la Ste Communion.

— De Paris je vous donnerai plus de détails qui certainement intéresseront ma sœur Thérèse. [2r°] Je fais le grand sacrifice aujour­d'hui vendredi vers 4 h de l'après-midi.

         Veuillez, ma bonne Mère, agréer mes sentiments de la plus vive reconnaissance et du plus profond respect.

A. Roulland edm (enfant de Marie)
miss. Ap . (missionnaire apostolique)
Su-tchuen or. (Su-tchuen oriental)

Retour à la liste des correspondants