Imprimer

De Sr Agnès de Jésus à M. et Mme Guérin - 16 mars 1896.

A M. et Mme Guérin   16 mars 1896.

 

J.M.J.T.

Notre petite Fiancée (Marie de l’Eucharistie qui va prendre l'habit le lendemain après-midi, 17 mars. Le matin, Sœur Geneviève (Céline) recevra le voile noir) est dans des dispositions admirables. Elle m'a dit hier soir : « Ah ! je ne savais pas que je goûterais une si grande joie, que mon âme serait remplie d’autant de paix pour ma prise d'habit ! J'avais si peur d'être encore tourmentée de scrupules, mais non, tout est calme en moi, oh ! comme je vais aimer le bon Dieu et devenir une Sainte maintenant ».

N’est-ce pas que j'ai de quoi être heureuse d'aller conduire à Jésus cette belle petite âme ? Réjouissez vous aussi mon bon [tv] oncle et vous ma chère petite Tante. Votre lettre d'hier soir a causé un grand plaisir et bien édifié notre ange et moi.

Surtout que le dîner arrive à 11 h, ce n'est pas trop tôt. Merci ! ! ! !

[v°] Merci à mon cher Oncle pour sa corvée de samedi (Le 14 mars, M. Guérin avait accompagné au Bon Sauveur de Caen la sœur carmélite Marguerite Marie, qui venait de rechuter gravement d'une maladie mentale). Qu'il est bon, mon Oncle ! Que je l'aime ! Dites lui cela, ma petite Tante.

Retour à la liste des correspondants