Imprimer

De Sr Agnès de Jésus à M. et Mme Guérin - 29 décembre 1893.

A M. et Mme Guérin   29 décembre 1893.

 

Jésus !

J.M.J.T.

Chers Parents,

Je vous souhaite une bonne et sainte année ! Que le bon Dieu vous conserve en bonne santé et heureux. Qu'Il vous bénisse dans vos enfants et bientôt dans [1 v°] vos petits enfants. Enfin que Notre Seigneur agisse envers vous selon l'étendue de son amour et de sa puissance qui sont sans bornes !... Ah ! sans doute vous lui êtes bien particulièrement chers, puisqu’Il vous fait l'honneur de vous demander en mariage votre Marie (qui a définitivement opté pour le carmel)! Francis est bien parfait, bien [2r°] bon, incomparable, mais entre Jésus et un autre Francis pour Marie, hésiteriez vous ?... Chers Parents, si vous pouviez voir dans le Ciel quelle gloire est réservée aux Epouses du Roi des rois, vous seriez si fiers et si éblouis d’un tel partage pour votre fille chérie que vous ne sauriez plus comment faire pour témoigner votre reconnaissance à ce grand Dieu [2 v°] qui ne dédaigne pas de s'unir sur la terre à quelques pauvres petites âmes privilégiées et choisies de toute éternité, dont votre petite Marie est du nombre.

A bientôt cher Oncle, chère petite Tante ! Pardonnez moi si j'afflige votre coeur par mes paroles. Je ne suis pas étonnée, croyez le, de vous voir souf­frir d'une séparation si cruelle, et le bon Dieu loin d'en être offensé se trouve glorifié davantage... Que ce Dieu de bonté vous bénisse et vous garde ! Qu'Il vous récompense de vos bienfaits pour le Carmel... Toute votre petite famille religieuse, Mère Marie de Gonzague en tête, ne fait qu'un pour vous remercier, vous aimer et prier pour vous.

[2 v° tv] Votre enfant reconnaissante (souligné trois fois)

Agnès de Jésus

r. c. ind.

Retour à la liste des correspondants