Imprimer

De Sr Agnès de Jésus à M. et Mme Guérin - Début décembre 1895.

A M. et Mme Guérin   Début décembre 1895.

 

J.M.J.T.

Oui, notre petit ange (Marie Guérin) s'est présenté à Monseigneur (Mgr Hugonin, de passage à Lisieux); il y avait une demi heure seulement qu'elle était levée. A tout hasard je l'ai fait descendre au chauffoir, j’aurais été si contrariée de dire qu'elle était malade.

Monseigneur a été charmant pour elle, il a parlé de vous mon bon Oncle avec admiration et s'est invité lui même à la prise d'habit. Benjamin n'est pas plus mal de cette aventure... Sa langue se décharge un peu, elle a mangé du bon poisson de ma Tante avec appétit, j'attends le bon bouillon s'il n'est déjà arrivé, je ne me rappelle plus pour quelle heure ma Tante me l'annonce. [tv] Je la remercie de sa belle lettre qui a fait grand bien au coeur de sa petite fille, j'espère que demain dans la journée elle écrira deux mots à ses Parents chéris.

Sr Ag. de J.

Merci à notre généreux fournisseur.

Le Supérieur est demandé en effet et accordé (le chanoine Maupas, qui remplacera M. Delatroëtte, mort le 8 octobre), mais n'entrera en fonction qu'après son installation comme curé. Il me paraît très sympa­thique et m'a souhaité le bonjour fort aimablement.

Retour à la liste des correspondants