Imprimer

De Mme Martin à sa fille Pauline CF 104 - 1er juillet 1873.

 

Lettre de Mme Martin CF 104

lettre citée autrement par Thérèse en Ms A 6v

A sa fille Pauline

1er juillet 1873.

Ma chère petite Pauline,

J'ai été chez ta marraine, samedi soir, pour lui dire que la cérémonie de ta seconde Communion serait retardée. Je ne sais si tu pourras sortir jeudi, mais tu auras bientôt de grandes vacances, qui dureront plus d'un jour. Mainte­nant, il ne faut plus t’occuper que de bien te préparer à ton Renouvellement. Tu prieras surtout pour Léonie, afin qu'elle puisse aller à la Visitation à la rentrée. Elle en a grand désir et promet d'être bien sage.

La nourrice a amené la petite Thérèse jeudi. Elle n'a fait que rire; c'était surtout la petite Céline qui lui plaisait. Elle riait aux éclats avec elle. On dirait qu'elle a déjà envie de jouer. Cela viendra bientôt; elle se tient sur ses petites jambes, raide comme un petit piquet et je crois qu'elle marchera de bonne heure et qu'elle aura bon caractère, elle paraît très intelligente et a une bonne figure de prédestinée...

A présent, elle mange bien, je t'assure qu'elle trouve ma bouillie bonne ! J'en avais fait beaucoup pour que Céline en ait aussi, mais Thérèse n'a pas trouvé qu'elle en avait trop, seul le gratin est resté.

Il est décidé que nous n'irons la voir que le mois prochain quand tu seras là. On ne veut pas avoir de plaisir sans Pauline... Je ne pourrais pas rester si longtemps sans embrasser le bébé, mais la nourrice me l'amène le jeudi.

Ton père vient de me dire de t'embrasser bien fort pour lui; il part pour la pêche, sa distraction favorite

Adieu, ma Pauline, je t'embrasse, moi aussi, de tout mon cœur.

Ta mère affectionnée.

Retour à la liste des correspondants