Imprimer

De Mme Martin à Mme Guérin CF 155 - 5 mars 1876

 

Lettre de Mme Martin CF 155

 

A Mme Guérin

5 mars 1876

Ma chère Sœur,

Je ne veux pas que vous me croyiez plus longtemps fâchée, et c'est pour cela que je vous écris. J'ai bien reçu votre bonne lettre qui m'a fait grand plaisir, car je suis toujours très heureuse quand vous m'envoyez de vos nouvelles.

Je vois que vous avez toujours beaucoup de satisfaction avec vos deux petites filles, je m'en réjouis ; mais c'est votre petite Marie qui me surprend; je n'aurais jamais cru qu'elle eût été si sage et eût l'intelligence si développée.

Quant à ma Thérèse, elle a conjuré Marie de lui faire la classe, et, en deux ou trois fois, elle a fait de tels progrès qu'elle saurait bientôt lire, si on lui donnait une leçon tous les jours.

M. Maudelonde m'a dit que votre servante, Aline, était toujours bien souffrante et qu'elle toussait continuellement. Je vois qu'elle n'a pas été guérie à Lourdes ; ma bonne ne l'a pas été non plus, ni de corps, ni d'esprit, comme je l'avais espéré au début, car je l'entends d'ici faire un tel tapage que la maison entière en retentit ! je me dérange pour lui dire de se calmer, mais c'est inutile, elle me fait beaucoup souffrir ; il n'y a d'autre remède à cela que de la renvoyer, puisque j'ai tout essayé. Je me trouverais plus heureuse, si je pouvais faire mon ouvrage sans avoir besoin du service des autres.

Céline va mieux ; je me suis aperçue que c'était le cidre qui lui faisait mal. Depuis qu'on a cessé de lui en donner pour lui faire boire du vin, tout a été fini.

A propos de vin, le nôtre devient excellent à vieillir si vous en désirez du semblable, vous me le direz cette semaine. Sinon, ce n'est pas la peine de me répondre, il faut faire comme les religieuses, ne point écrire en Carême, pour faire pénitence.

Nous allons avoir un Capucin qui commence les instructions ce soir. Je termine ma lettre pour aller l'entendre ; qu'il prêche bien ou mal, il me plaira, parce que c'est un Capucin. Rien que de les voir, ça me convertit

Retour à la liste des correspondants