Imprimer

De Mme Martin à son frère Isidore Guérin CF 217 - 16 août 1877.

 

Lettre de Mme Martin CF 217

A son frère Isidore Guérin

Jeudi 16 août 1877.

...J'ai vu le médecin le jour où j'ai reçu ta dernière lettre. Je l'avais demandé pour mes douleurs d'estomac et d'intes­tins. Je m'attendais à un traitement qui m'aurait soulagée, mais il ne m'a ordonné qu'une bouteille d'eau de Vals ! Cependant, il me semble qu'on pourrait faire quelque chose pour me soulager, car je ne puis plus tenir debout. Je descends à peine, je vais de mon lit au fauteuil et du fauteuil à mon lit; je viens de passer deux nuits bien cruelles.

Voici deux jours, je m'étais lavée avec de l'eau de Lourdes, j'ai beaucoup souffert à partir de ce moment‑là, surtout sous le bras. Décidément, la Sainte Vierge ne veut pas me guérir.

Je ne puis en écrire plus long, mes forces sont à bout. Vous avez bien fait de venir à Alençon, pendant que je pouvais encore rester avec vous.

Que voulez‑vous ? Si la Sainte Vierge ne me guérit pas, c'est que mon temps est fait et que le bon Dieu veut que je me repose ailleurs que sur la terre...

 

image zelie petite

image du missel de Zélie


C'était la dernière lettre de Zélie Martin. Sa fille aînée Marie a écrit 4 lettres aux Guérin durant les dernières semaines de sa mère:

le 28 juillet 1877 - le 9 août 1877 - le 25 août 1877 - le 26 août 1877.

 

Mme Martin est décédée le mardi 28 août 1877 à 12 h 30. Les funérailles ont eu lieu le lendemain.

La famille Martin est déménagée aux Buissonnets à Lisieux le 16 novembre 1877.

 

Retour à la liste des correspondants