Imprimer

De M. Guérin à Céline - 2 avril 1889.

De M. Guérin à Céline. 2 avril 1889.

Je trouve qu'il est absolument utile pour ta santé, ton repos et pour recouvrer de nouvelles forces que tu viennes tous les quinze jours au moins. Tu dois t'en rapporter à notre expérience et obéir. Il n'y a aucune raison, aucun motif valable pour te dégager de cette obligation.

Je t’attends donc jeudi

I. Guérin

Retour à la liste des correspondants