Imprimer

de Pauline (Agnès de Jésus) à son père M. Martin - 25 (?) octobre 1887.

 

de Pauline (Agnès de Jésus) à son père M. Martin

            25 (?) octobre 1887.

25 (?) octobre

1887

(Le dimanche 23 octobre, Thérèse a été informée de l'opposition du chanoine Delatroëtte à sa prochaine entrée au Carmel).

J.M.J.T.

Mon petit Père chéri,

J'ai vu M. Youf tantôt et lui ai raconté toute l'affaire de notre ange; il ne pouvait revenir du refus de Notre Père. « C'est une si charmante enfant disait-il, ah! C'est moi qui la veux bien!»

Je lui ai dit que tu comptais parler à Monseigneur pendant le voyage: .. « Monseigneur, a-t-il repris, mais CE N'EST PAS PROBABLE qu'il aille à Rome et quelle déception pour l'enfant au moment de partir d'apprendre cette nouvelle-là! Tout le bonheur de son voyage serait évanoui. Plus d'espoir, il faudrait attendre le retour pour connaître son sort. Puisque son incomparable Père a l' héroïsme de bien vouloir la conduire à Monseigneur qu'il aille tout droit à Bayeux, ce sera bien plus sûr. Lundi, Mardi et Mercredi, Mgr ne s'absentera pas à cause des fêtes de la Toussaint et des Morts; l'occasion est favorable et j'espère une bonne décision.»

Voici à peu près, mon petit Père, ce que m'a dit le bon Mr Youf; je t'avoue que l'intérêt qu'il semble prendre à cette affaire m'a bien touchée, j'ai vu là un prêtre qui comprend parfaitement que Dieu est libre d'appeler les âmes à l'âge qui lui plaît. Si le fruit est mûr avant le temps, n'est-il pas juste que sa Divine Main s'avance pour le cueillir?

Tout le Carmel prie pour le Père de notre lys, cet arbre fécond qui ne sait produire que des vierges ... On prie aussi pour le petit lys dont la corolle s'est montrée aujourd'hui si pleine de diamants»,... qu'il ne perde courage, qu'il espère, rien n'est perdu ... Oh! que le démon est fâché de voir déjà le lys en fleur!...le méchant. il ne peut pas souffrir ces désirs précoces d'une vie toute à Dieu! Mais il perd bien son temps à mettre des bâtons dans les roues car l'épreuve est un signe si incontestable de l'action de Dieu! C'est lui qui permet tout et pour notre plus grand bien. « Après la nuit revient le jour et après la tempête une grande sérénité, dit l'Imitation».

Mon petit Père chéri, viens au Carmel le plus tôt possible, je voudrais te parler car par lettre on ne dit pas le quart de ses pensées ... J'ai peur que ce soit trop oser de te redemander le voyage de Bayeux ; pourtant c'est nécessaire si tu veux que le grand voyage du Benjamin ne soit pas couvert d'un nuage de tristesse ...

Pour moi je suis persuadée que Monseigneur dira oui et quelle joie pour le petit lys aux diamants!

Je t'embrasse mon petit Père ... Oh! que tu es bon, que je t'aime! que toute ta famille du Carmel te chérit! ... Si tu savais comme mon cœur est attendri en pensant à tout ce que tu veux bien faire pour ta Reine, à tout ce que tu as fait pour nous!

Va, ne crains rien, l'ingratitude n'habite pas le Carmel, nous saurons nous souvenir de tes bienfaits et Dieu les compte ! Quelle couronne il te réserve !. . .

Nous ne faisons que passer sur la terre, « c'est une nuit dans une mauvaise hôtellerie, dit notre Sainte Mère Thérèse, quel bonheur de voir le jour de l’éternité se lever enfin après cette nuit de ténèbres ! Alors nous nous applaudirons de nos sacrifices d'un instant et le sourire éternel de Dieu sera notre récompense.

Adieu mon petit Père, en attendant, ton sourire est pour moi le sourire de Dieu.

Ta pauvre petite perle

Agnès de Jésus

r.c.ind.

[2 v° tv] Si tu pouvais venir aujourd'hui, cela me ferait plaisir.

 

Retour à la liste des correspondants