Imprimer

de Pauline (Agnès de Jésus) à son père M. Martin - 24 août 1886.

 

de Pauline (Agnès de Jésus) à son père M. Martin

            24 août 1886.

J. M. J. T.

Jésus !

Mon petit Père chéri,

C'est Notre Mère qui t'envoie ce bouquet et c'est elle encore qui te donne cette petite image (non identifiée). Si tu savais avec quel bonheur elle m'a donné la permission de la peindre. . . je crois que tu seras content d'elle et [l v°] de moi. . . Cher petit Père, que ton Saint Patron, que le grand St Louis te fête lui-même en priant pour toi là-haut ! Tu en as besoin, nous en avons tous besoin, en ce moment surtout ! Ta petite perle pense bien à toi devant le bon Dieu, mais une pauvre petite perle encore cachée dans sa coquille au milieu des flots de cette vie que peut-elle obtenir ! Il n'y a que sa pauvreté, que sa misère seule qui puisse toucher [2 r°] le Cœur de Dieu. J'ai bien envie de devenir sainte oh bien envie ! je voudrais qu'on pût chanter pour moi la jolie poésie que tu répètes si bien :

Il manque à ma couronne une perle qui brille

Nous a dit le Seigneur, et nous accourons tous

Avec nos ailes blanches pour t'emporter du monde (de A. van Hasselt: Le chant des Anges).

……………………………………………………………………………

Mais ce n'est pas près j'ai bien à faire d'ici là !

Mon petit Père chéri, sais-tu que tu peux bien être fier ? Non pas de moi [2v°] ni d'aucune en particulier, mais du choix de Dieu et de sa prédilection marquée pour nous cinq. Si j'écrivais ton histoire je ferais comme Notre Ste Mère Thérèse qui ne voulait pas qu'on donnât à la sienne le nom de Vie. « Ce n'est pas le livre de ma vie disait-elle, c'est le livre des miséricordes, c'est le livre des grandeurs du Seigneur (Thérèse d'Avila, lettre à Don Pedro de Castro, 11/11/1581).

Eh bien notre histoire à nous mon petit Père tant aimé, c'est bien le livre des miséricordes du Seigneur ! J'aime à penser cela ! C'est un motif si doux de reconnaissance et d'amour ! Je finis sur ces deux mots qui résument [2 v° tv] tous mes sentiments pour mon Père du Ciel et mon Père de la terre.

Ta petite perle aînée,

Sr Agnès de Jésus

r. c. ind.

Je suis le petit Jacob qui a volé le droit d'aînesse.

Retour à la liste des correspondants