Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses trois soeurs - août 1919

Sr Françoise Thérèse Martin à ses trois sœurs du Carmel

août 1919

....................................................Mère et de mon aînée chérie, m'ont fait plaisir: j'avais si soif de quelques lignes de ma petite Maman pour réconforter ma pauvre âme souvent si angoissée. Tu me dis, petite sœur, que tu regrettes que je n'aie plus l'Office : pour cela seulement je ne suis pas de ton avis, ma vie est bien plus coupée que tu ne penses et puis, je suis très occupée dans ma charge d'aide à l'Economat car il y a pour l'ordinaire beaucoup de besogne et surtout de l'imprévu.

Je crois de plus que ma santé ne me permettrait pas cette assiduité d'autrefois à l'Office qui me fatiguait extrêmement ; il est vrai qu'alors, j'étais très souffrante ; c'est pourquoi le bon Dieu a voulu que l'on m'en retirât et jamais depuis deux ans que je suis Associée, je ne m'en suis repentie car je me sens tout à fait dans mon élément. Chez nous, pour le dire en passant, sans toutefois m'en plaindre : le temps n'est pas seulement coupé, il est haché ; voilà en quoi constitue le plus notre vie de renoncement qui fait mourir dame nature à petit feu, tant mieux!....

Tu es toujours fidèle et très fervente toi, ma chérie, hélas! il n'en est pas de même pour ta pauvre petite sœur qui fait bien des rapines au bon Dieu, pourtant je comprends parfaitement que d'aller sans cesse contre ses inclinations, c'est le secret du bonheur, un avant-goût du Ciel et cela met tant de paix dans l’âme.

La châsse sera en bronze doré, n'est-ce pas?

Est-ce le Père Marie-Bernard qui fera la maquette, de quelle composition doit être la tête, sera-t-elle en cire, ainsi que les mains et les pieds? Les médailles frappées, d'après le beau modèle du Père, sont-elles réussies?

Encore une fois, je t'embrasse et je t'aime! prie pour moi.

Il paraît que le pain de Lisieux est très mauvais, est-ce vrai? dis-moi bien toute la vérité.