Imprimer

De sœur Marie-Aloysia Vallée à Thérèse - 8 janvier 1880

De sœur Marie-Aloysia Vallée à Thérèse.
8 janvier 1880


V.+J. « Vive Jésus »

 

[de la Visitation]
Votre lettre nous a fait un vrai plaisir, ma bonne petite Thérèse, d'autant que nous n'avons pas eu
besoin de lunettes pour la lire ! Combien votre cher professeur doit être fier de son élève. Mais si
les petits doigts manœuvrent si habilement, et tout seuls, le cœur sait aussi trouver de bien jolies
choses!
Tout cela mériterait vraiment une belle récompense, et cette vilaine tante qui se présente les mains
vides ne sera pas bien reçue assurément. Nous serions bien heureuse pourtant, ma Thérèse, de vous
apporter de belles étrennes, mais je suis si pauvre que je ne trouve pas même une jolie image à vous
offrir : en attendant que nous puissions en faire une, chère petite, nous allons vous envoyer un tout
petit cachet du Sacré-Cœur si notre lettre ne pèse pas trop. Nous sommes sûre qu'il vous fera plaisir,
car vous aimez beaucoup le Cœur de Jésus, n'est-ce pas? Et Lui, il aime encore plus « son enfant »,
parce qu'elle est bien pieuse et bien obéissante.
Merci pour vos bonnes prières. Veuillez les continuer à une tante qui aime aussi beaucoup sa petite
Thérèse,
Sr M. Aloysia D.S.B.

Retour à la liste des correspondants