Imprimer

De sœur Marie‑Dosithée à Mme Martin - 4 février 1877.

De sœur Marie‑Dosithée à Mme Martin. 4 février 1877.

 

Notre Pauline a été bien surprise de n’avoir pas de miracle elle croyait qu’à 3 heures j’allais être guérie (c’était l’heure de sa réception) N. T. h Mère lui ayant dit que je ne l’étais pas, elle s’est jetée sur elle en l’inondant de ses larmes et n’a pu faire la prière d’usage.

Mon état est le même, je suis bien faible cependant je crois que j’irai encore bien longtemps, que la Ste Volonté de Dieu soit faite à la vie à la mort.

Mon frère m’a écrit, il me demande si j’ai du vin de malaga : oui peut-être plus que je n’en boirai.

Dis-lui que ne pouvant écrire je leur enverrai de temps en quelques lignes comme à toi.

Tout à vous dans le Sacré-Cœur,

Sr M. Dosithée

Retour à la liste des correspondants