Les Vierges formeront le cortège de l'agneau. Les saintes familiarités du divin Agneau ou les doux p
Description:

 


Les Vierges formeront le cortège de l'agneau. Les saintes familiarités du divin Agneau ou les doux privilèges des âmes vierges, humbles et mortifiées; Tout pour le Bien-aimé. O monde ! garde-toi de blasphémer ce que tu ignores : les délices ineffables de l'Ame pure unie à son Dieu... le prix de ces sacrifices dont tu ne saurais comprendre les joies... — O monde, tu entrevois nos croix, mais tu ne te doutes pas de la douceur qui les accompagne... de la paix du cœur qui en est, dès ici-bas, la récompense !.. Réjouissez-vous, âmes privilégiées ! Chantez dans de saints transports les joies de votre magnifique alliance... Vous avez quitté l'erreur et vous avez trouvé la Vérité !... Vous avez méprisé cette boue que l'on nomme Plaisir, et vous avez rencontré la Perle précieuse de la Virginité qui vous assure une place éternelle et choisie près du divin Amour. Vous avez dit au Seigneur dans un engagement solen­nel : « Soyez à jamais Tout pour moi 1... Que votre Cœur soit mon cœur... Que votre Volonté soit ma volonté... Que vos peines soient mes peines... » Et la sainte Obéissance vous a trouvées prêtes à tout immoler au céleste Epoux de vos âmes... Mais déjà son amour est impatient de payer vos sacrifices d'essuyer de saintes larmes... Il vient.... Il se montre à votre foi... Il se fait place dans votre cœur... et vous vous écriez dans d'involontaires transports : « Je le tiens, mon Bien-Aimé qui se plaît parmi les lis... Il m'a choisie, je suis toute à lui, et II est tout à moi... pour le temps et pour l'éternité !. ...» En attendant le jour sans ombre de l'Union éternelle, ô Jésus!... ô mon céleste amour, gardez-moi sans tache dans cette vallée de misère, à l'ombre de votre divine croix ; consolez mon exil en demeurant sans cesse dans mon cœur... Je tiendrai ma lampe ardente et brillante; je vous offrirai chaque jour des bouquets de lis et de myrrhe... Et quand viendra le soir de l'exil, Vous m'attirerez à Vous, Vous m'introduirez dans votre sanctuaire et me donnerez place dans les rangs de cet essaim virginal qui vous suit partout et qui chante le cantique nouveau qu'il n'est donné qu'à vos Vierges de chanter ! ! ! — Amen. O couronne de la virginité ! O vêtements blancs du cœur des Vierges !... O biens sans nom ! ! — Si les hommes vous connaissaient, le monde et ses plaisirs seraient bientôt déserts, et le ciel se peuplerait des lys de la terre.

Powered by FW Gallery